Évaluation gratuite du visa - jusqu'au 30/6/24 !

                            Évaluation gratuite du visa jusqu'au 30 juin 2024 - Débloquez votre rêve de Singapour !

L'économie de Singapour :
Pourquoi s'installer à Singapour ?

Un minuscule point situé en Asie-Pacifique, entre la mer de Chine méridionale et l'océan Indien, a réussi à faire un bond de géant depuis son indépendance du Royaume-Uni en 1963, passant du tiers-monde à l'une des premières places du classement économique mondial. L'économie singapourienne a été qualifiée de "tigre" en raison de l'incroyable ardeur au progrès et de la transformation rapide des investissements dont elle a fait preuve dans les années 1980 et au milieu des années 1990. Aujourd'hui, c'est l'une des nations les plus riches du monde : Singapour possède le troisième plus grand PIB (PPP) par habitant de la planète (selon le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, 2014). Favorable aux affaires, gouvernée honnêtement et la moins corrompue d'Asie, Singapour peut se targuer d'avoir le potentiel d'investissement le plus élevé au monde, ce qui l'a transformée en un centre d'affaires mondial compétitif.

Caractéristiques de l'économie de Singapour

Une économie axée sur le commerce

Pendant des décennies, le pays a été un exportateur actif et fiable de produits chimiques, d'électronique, de produits pétroliers, d'équipements de transport, de matériel de télécommunication et de denrées alimentaires ; toutefois, au cours du nouveau siècle, il a reconsidéré ses priorités et ses opportunités et s'est également tourné vers le développement et la recherche, les finances, les soins de santé et la biomédecine. Grâce à ses faibles taxes et à ses pratiques commerciales ouvertes, le pays a gagné la loyauté des investisseurs mondiaux et s'est transformé en un centre dynamique de création d'entreprises.

Singapour a conclu plus de 20 accords bilatéraux de "libre-échange" avec ses partenaires commerciaux stratégiques, dont son ancien État métropolitain (le Royaume-Uni) et l'Union européenne. Le pays peut se targuer d'avoir le ratio "commerce/PIB" le plus élevé au monde, qui était de 4 pour 1 en 2011. En 2014, les échanges commerciaux de Singapour se sont élevés à 982 milliards de SGD. La Malaisie est le premier partenaire commercial et la première source d'importation de Singapour. Les autres partenaires commerciaux actifs sont la Chine, l'Indonésie, le Japon, Hong Kong, la Corée du Sud, les États-Unis et l'UE.

Singapour participe activement au commerce entrepot : elle achète des matières premières, les raffine et les réexporte. Singapour est une destination commerciale idéale pour les entreprises environnementales, car elle est le leader asiatique de la fabrication d'eau : elle compte déjà plus de 180 entreprises spécialisées dans l'eau et investit dans l'innovation en matière de dessalement de l'eau et dans le développement de systèmes d'égouts plus efficaces. Le raffinage du pétrole est une autre activité d'entrepot pour laquelle Singapour est le leader en Asie. Le pays dispose déjà d'énormes installations de stockage de pétrole et entend les agrandir dans un avenir proche.

Singapour est réputé pour son système de documentation très simple en matière de commerce. Les douanes de Singapour utilisent un système électronique appelé Tradexchange pour traiter les documents d'exportation et d'importation.

Flux d'investissement constant

Malgré le coût élevé de la vie, Singapour attire de plus en plus d'investissements. Les États-Unis restent le principal investisseur de Singapour dans des secteurs tels que l'électronique, les produits chimiques et le raffinage du pétrole. En 1999, l'investissement total des entreprises américaines a atteint 20 milliards d'USD. Plus de 3 000 sociétés internationales ont été attirées par Singapour en raison de sa faible fiscalité, de son faible taux de corruption et de son infrastructure efficace. Singapour investit activement en Chine, en Malaisie, à Hong Kong et même aux États-Unis.

Le gouvernement occupe lui-même une position de premier plan en matière d'investissement : il possède deux fonds souverains (Temasek Holdings et GIC Pte Ltd) qui étaient initialement destinés à gérer des secteurs stratégiques de l'économie (transports publics, médias, transport maritime, banque, défense, aéroports, etc. Les entreprises publiques opèrent dans les mêmes conditions que les entreprises privées et ne bénéficient d'aucun privilège particulier. En 2014, Temasek détenait plus de 69 milliards de dollars de Singapour.

Expert financier

Singapour tire le quart de son PIB de la fourniture de services financiers professionnels tels que l'assurance, la réassurance, la gestion de patrimoine et d'actifs, les opérations de change, le négoce, l'arbitrage, etc. Singapour est un puissant centre bancaire de la région Asie-Pacifique et le troisième plus grand centre financier d'Asie, qui accueille 117 institutions bancaires étrangères. Singapour offre divers services bancaires compétitifs, allant des crédits à la consommation aux opérations d'assurance et d'investissement. Pour sa fidélité aux intérêts de ses clients fortunés, Singapour a mérité le surnom de "Suisse de l'Asie" : elle n'a pas signé la directive fiscale de l'UE (2005) qui l'obligerait à divulguer des informations privées sur ses investisseurs/déposants.

Moins de dépendance à l'égard des étrangers

Singapour a été tributaire de la main-d'œuvre étrangère pendant de longues décennies, mais aujourd'hui, le gouvernement déploie des efforts considérables, quoique raisonnables, pour réduire cette dépendance en améliorant la productivité. Les politiques qui réglementent l'emploi des étrangers sont devenues plus strictes, et certains visas de travail (comme le S Pass ou Permis de travail) disposent désormais d'un quota et d'un prélèvement obligatoire pour chaque employé étranger. Le ministère de la main-d'œuvre est devenu plus pointilleux dans l'octroi des permis de travail et augmente constamment le salaire de référence ainsi que d'autres critères liés au salaire.

Le gouvernement mise sur une main-d'œuvre locale bien formée et motivée. La priorité du pays est de construire une économie compétitive fondée sur la connaissance, de renforcer l'expertise de la main-d'œuvre locale et de la préparer aux défis de l'économie d'aujourd'hui. À cette fin, le gouvernement accueille les étrangers les plus professionnels qui sont en mesure de partager des connaissances compétitives. Un visa de travail de trois sous-catégories a été mis au point pour les talents étrangers - le Passeport pour l'emploi. Les conditions obligatoires pour obtenir ce visa sont les suivantes : être embauché par une entreprise basée à Singapour pour un salaire correspondant au niveau professionnel (mais pas inférieur à 3 300 SGD) et posséder des connaissances et des compétences utiles dont l'économie singapourienne a besoin.

Héritage et paysage politique

Singapour jouit d'un climat politique très stable. Imaginez un pays gouverné par le même parti politique (People's Action Party) depuis 1959 et un pays ouvert, favorable aux entreprises et bien développé en même temps. Le niveau de confiance envers le gouvernement et le Parlement est très élevé, et cette stabilité attire les investissements étrangers. Les autorités, quant à elles, sont fidèles à des politiques commerciales et économiques favorables aux entreprises et leur apportent un soutien tangible sous la forme d'initiatives de co-investissement et d'une fiscalité avantageuse.

Singapour applique très rigoureusement la loi, mais toutes les réglementations sont transparentes et justes. Le système juridique de Singapour est basé sur les déclarations de la common law britannique. Le pays a les taux de criminalité et de corruption les plus bas d'Asie, et traiter avec les autorités est un plaisir ici, bien sûr, si vous n'enfreignez pas la loi. Les entreprises étrangères bénéficient d'une résolution professionnelle des litiges et de la meilleure protection de la propriété intellectuelle d'Asie (#2 au monde).

Dans certains cas, l'ambiance juridique peut être assez étouffante pour les immigrants des pays occidentaux, notamment en ce qui concerne les interdictions qui sont prises très au sérieux (par exemple, vous pouvez être condamné à une amende si vous ne tirez pas la chasse d'eau après utilisation).

Approche créative et innovante

La créativité n'est pas la caractéristique native la plus forte des Singapouriens, et c'est pourquoi le gouvernement l'encourage consciemment dans l'économie afin de rester compétitif au niveau mondial. Singapour est un pays d'expériences et d'innovations audacieuses ; c'est pourquoi il est parvenu à créer des systèmes hautement compétitifs et performants qui sont considérés comme difficilement applicables ailleurs, comme, par exemple, le système d'information de gestion de l'entreprise. soins de santé. Singapour investit dans la conception créative de l'environnement et l'architecture (et ses principales attractions sont en effet légendaires), les médias, les communications visuelles, la mode et la conception de logiciels, la protection de la propriété intellectuelle et le contenu afin d'être une icône dans l'ensemble de la région Asie-Pacifique.

Singapour teste et applique les technologies les plus récentes dans le domaine de la science biomédicale. Sixième au monde en termes d'efficacité, le système de santé de Singapour attire chaque année des milliers de touristes médicaux à la recherche d'un traitement efficace. Dans le même temps, les dépenses annuelles de santé du pays sont parmi les plus faibles du "premier monde" : seulement 3,9% (à titre de comparaison, elles s'élèvent à plus de 8% aux États-Unis et à 7,6% au Royaume-Uni). Dans le secteur de la recherche, les cliniques singapouriennes collaborent avec des centres médicaux de classe mondiale tels que le Massachusetts General Hospital ou le Pennsylvania University Medical Centre.

Épargne personnelle

Singapour réduit ses dépenses en matière de retraite et de soins de santé en incitant les citoyens à épargner. Le Fonds central de prévoyance national permet aux salariés d'épargner en versant des cotisations mensuelles obligatoires (généralement de 7 à 9% du salaire) sur leurs comptes personnels dans le Fonds. Le fonds comporte trois "poches" : Medisave (pour les soins de santé et la retraite), MediShield (assurance) et MediFund (besoins supplémentaires).

En fonction de l'argent accumulé, les individus peuvent se soigner et soigner les personnes à leur charge (parents) en choisissant le montant confortable de la subvention gouvernementale. Toutefois, cela ne signifie pas que les individus peuvent bénéficier de services médicaux gratuitement : même s'ils suivent un traitement dans des établissements publics, ils doivent payer un certain pourcentage du coût de leur poche. Cette approche protège les établissements publics d'une utilisation excessive et encourage un mode de vie sain qui résulte de la compréhension de la responsabilité financière personnelle pour sa propre santé.

Avantages de la création d'une entreprise à Singapour

Facilité de gestion de l'entreprise
Selon le rapport de la Banque mondiale (2014), la République de Singapour est considérée comme l'endroit le plus facile pour créer et gérer une entreprise. Le gouvernement a simplifié la procédure d'enregistrement d'une nouvelle société (aujourd'hui, il ne faut qu'une journée pour enregistrer une entreprise basée à Singapour) et a introduit des conditions avantageuses pour les parties prenantes étrangères : le capital social minimum qui permet aux étrangers de créer une société à responsabilité limitée n'est que de 1 dollar singapourien, tandis que le pourcentage de participation étrangère n'est pas limité (il peut aller jusqu'à 100% étrangers). La plupart des sociétés constituées à Singapour sont enregistrées en tant que sociétés à responsabilité limitée : leurs actionnaires ont une responsabilité limitée au capital libéré constitué au tout début. Cette forme d'entreprise protège les actifs personnels des actionnaires en cas de dettes ou de problèmes juridiques de l'entreprise et offre les plus grandes possibilités d'expansion, d'achat de biens immobiliers, de prêts, d'investissement et de changement de propriétaire. La société à responsabilité limitée étant privilégiée par le gouvernement de Singapour, ce dernier offre des incitations fiscales et des abattements importants qui permettent de réduire considérablement le taux de l'impôt sur les sociétés.

Faibles taxes

Pour attirer davantage d'investissements, Singapour maintient une fiscalité favorable aux entreprises. Le pays a l'un des taux d'imposition sur les sociétés les plus bas du monde - 17%. Mais même ce chiffre reste essentiellement théorique, car les nouvelles entreprises bénéficient de divers abattements et incitations fiscales au cours de leurs premières années d'activité : elles peuvent gagner leurs premiers 100 000 SGD en franchise d'impôt, et ne payer que 50% d'impôt sur les sociétés pour les 200 000 SGD de revenus suivants.

L'impôt sur le revenu des personnes physiques à Singapour est également l'un des plus bas de la planète : le taux augmente progressivement à partir de 0% et est plafonné à 20 % pour les revenus supérieurs à 320 000 SGD. L'imposition des revenus des particuliers dépend également de leur statut de résident fiscal à Singapour. Pour être considéré comme résident fiscal (et être imposé comme un local), l'étranger doit séjourner/travailler à Singapour 183 jours par an ou plus. Ceux qui restent moins longtemps sont imposés au taux forfaitaire de 15%.

La TPS (TVA) est fixée au niveau de 7% à Singapour, ce qui est l'un des taux les plus bas de la planète. Les entrepreneurs étrangers qui créent des entreprises à Singapour ne doivent pas craindre la double imposition, car Singapour a signé des accords visant à éviter la double imposition avec de nombreux pays du monde. En outre, Singapour n'impose pas les gains en capital et les dividendes. La plus-value étant imposée au niveau de la société, les actionnaires peuvent percevoir leurs dividendes en franchise d'impôt. Les impôts sur les décès et les successions n'existent pas non plus à Singapour.

Les entreprises parlent anglais ici

L'anglais est la langue officielle des réglementations économiques et commerciales à Singapour, ce qui facilite les relations avec les principales économies développées du monde. La main-d'œuvre locale bien formée et anglophone offre d'énormes possibilités de croissance aux entreprises.

Un personnel local motivé et formé

Singapour considère l'éducation comme un élément stratégique et dépense beaucoup d'argent pour que sa main-d'œuvre locale soit formée et compétitive. Le pays prévoit de doubler ses dépenses en matière d'enseignement postuniversitaire pour atteindre plus d'un milliard de SGD par an.

Une infrastructure de premier ordre

C'est dans le secteur des infrastructures de Singapour que se manifeste la passion du pays pour l'innovation. L'État n'est pas avare d'argent et investit massivement dans les infrastructures, qu'il considère comme l'un des secteurs d'excellence les plus importants. D'ici à 2020, Singapour prévoit d'augmenter de 50 % ses investissements dans les infrastructures. Singapour investit non seulement dans l'amélioration des routes et des véhicules, mais aussi dans la gestion de la lumière et des déchets, la construction de routes pour les voitures autonomes innovantes et le développement d'applications mobiles pour améliorer la communication entre les prestataires de services publics et les consommateurs.

Les transports publics (que la plupart des Singapouriens utilisent) sont fiables, sûrs et d'une propreté scrupuleuse. Le Mass Rapid Transit (MRT), qui relie toutes les parties de Singapour, est constamment mis à jour. D'ici 2030, il est prévu d'étendre sa longueur à 360 km et de le réaménager d'ici 2020.

Le projet d'infrastructure le plus audacieux et le plus innovant de Singapour est son aéroport Changi, qui a été désigné comme le meilleur aéroport de la planète pendant plusieurs années consécutives. Il dessert les entreprises du monde entier en reliant Singapour à plus de 110 destinations en Asie-Pacifique et à plus de 300 aéroports dans le monde. Singapour est fier de son aéroport et investit beaucoup d'argent dans la réalisation de nombreux projets innovants afin de répondre aux attentes des visiteurs : intérieur de style jardin, design spectaculaire et installations confortables (une piscine, un cinéma gratuit et un toboggan de 12 mètres de haut). Tous ses terminaux sont constamment rénovés et agrandis pour plus de commodité.

Singapour possède également le deuxième port maritime le plus actif au monde, ce qui facilite le commerce dans la région de l'Asie de l'Est. Le port de Singapour est le port de transbordement le plus actif de la planète : il transborde la cinquième partie des conteneurs d'expédition de la planète. Avec 67 postes d'amarrage, le port relie les entreprises de Singapour à plus de 600 ports (dans plus de 120 pays) dans le monde entier. Disposer d'un port bien développé est une nécessité pour la petite Singapour qui manque de terres et donc de ressources naturelles.

Localisation centralisée

La situation de Singapour, à l'intersection des voies maritimes de l'ouest et de l'est, qui donne un accès facile à près de 50% de la population mondiale, est très avantageuse pour faire des affaires et renforcer la présence de l'entreprise.

Singapour est associée à la région économique de l'ANASE (nations de l'Asie du Sud-Est), qui est beaucoup plus grande que l'UE et qui abrite plus de 620 millions d'Asiatiques. Singapour occupe une position dominante sur cet immense marché asiatique très prometteur. C'est pourquoi les principaux détaillants et holdings influents du monde entier s'efforcent d'avoir un magasin à Singapour ou d'y ouvrir des filiales, des bureaux de représentation et des succursales. De grandes entreprises "métropolitaines" (telles que Rolls-Royce, Barclays, Shell, Standard Chartered, etc.) ont déjà apprécié les avantages économiques de Singapour et y ont transféré leurs activités régionales.

Solvabilité élevée

3 grandes agences de notation (Standard & Poor's, Fitch et Moody's) ont attribué à Singapour leur meilleure note AAA. Cela signifie qu'elles ont évalué la solvabilité des Singapouriens et des entreprises de Singapour comme étant très élevée.

Singapour est une économie ouverte et reflète donc toutes les tendances du commerce mondial comme un miroir. Cette caractéristique la rend donc vulnérable aux ralentissements mondiaux. Par exemple, l'atonie de l'économie mondiale en 2013/14 a eu un impact sur les fluctuations du PIB de Singapour. Dans des conditions plus stables, le PIB de Singapour devrait croître de 3 à 4% par an. Aujourd'hui, il est le 36e au monde : plus de 307 milliards USD, ce qui est énorme pour un tout petit pays. Son PIB par habitant (plus de 56 000 USD) est supérieur à celui de l'ancien État métropolitain de Singapour (le Royaume-Uni).

L'économie singapourienne est une rare combinaison de main-d'œuvre laborieuse et dévouée, de gestion avisée des ressources, de zèle commercial, d'innovation et d'investissements initiés par le gouvernement. Tel un tigre, l'économie de Singapour a réussi à faire un grand bond du tiers monde au premier en moins d'un demi-siècle, en peaufinant ses normes commerciales de premier ordre et en se transformant en centre d'excellence mondiale dans tout ce qu'elle entreprend.

fr_FRFrench
Obtenez dès aujourd'hui une évaluation gratuite de votre visa en ligne - Découvrez votre éligibilité au visa en fonction de votre profil.

Obtenez dès aujourd'hui une évaluation gratuite de votre admissibilité au visa !

Débloquez votre voyage à Singapour - Évaluez votre éligibilité au visa avec des experts.

Évaluation gratuite !

× Whatsapp maintenant !